Le premier numéro est sorti !

Pour vous réchauffer cet hiver, lisez le numéro 1 de FLUSH, tout nouveau tout chaud, disponible en kiosques depuis le 13 novembre 2018. Retrouvez la liste des points de vente ici ou bien rendez-vous à la boutique.

 

Pour vous parler du premier numéro, rien de mieux que son édito…

S’intéresser aux toilettes, c’est appréhender le monde différemment : d’en bas. Changer de perspective. Comme si, à la manière de la série Stranger Things, il existait sous nos pieds un monde parallèle, plus animal, inexploré et effrayant. Egouts, étrons, miasmes et autres maux de ventre s’y meuvent dans une atmosphère d’étrangeté et de transgression confuse.

L’expression anglophone « down there » exprime d’ailleurs bien cette gêne lorsqu’il s’agit d’évoquer des sujets situés sous la ceinture, qu’ils soient liés au sexe, aux règles, ou pire encore : à la digestion. Or nous sommes obligés d’aller aux toilettes. Point d’âme plus riche ou plus belle pour s’y soustraire : sur ce trône, nous sommes tous égaux. Tous ? Presque.

FLUSH propose cette drôle de ligne éditoriale parce qu’il nous est apparu qu’un sujet aussi trivial que les toilettes en dit long sur nos comportements et notre société, et ce, à des échelles différentes. Oui ! Cet objet, comme la fonction qui lui est associée, cristallise à lui seul des enjeux de société, de santé publique, d’écologie, d’urbanisme, d’accessibilité, de mixité, pour n’en citer que quelques-uns.

En bref : à travers cet exercice éditorial d’équilibriste, FLUSH propose un journalisme par l’objet. Nous espérons que cette nouvelle lecture saura vous enthousiasmer autant que nous avons pris de plaisir à l’imaginer. Quoi qu’il en soit, nous gageons que dorénavant, votre pause pipi ne sera plus tout à fait la même.

Bienvenue aux toilettes.